Sesame | Les 68 étudiants de la promo 17 achèvent leur Année Préparatoire (AP)
3069
single,single-post,postid-3069,single-format-standard,ajax_updown_fade,page_not_loaded,

ACTUALITÉS

Les 68 étudiants de la promo 17 achèvent leur Année Préparatoire (AP)

29 juin 2017 , dans Année préparatoire

Ils sont arrivés en octobre dernier, des quatre coins de la Grande Ile. 41 garçons et 27 filles, tout juste bacheliers et intimidés de se retrouver à Antananarivo, sans leur famille, sur un campus flambant neuf, avec des projets et des rêves plein la tête. « Au début, quand ils sont arrivés, l’intégration a été difficile, ils n’étaient jamais sortis de leur région, ils étaient sans leur famille, ils devaient vivre en collectivité, les exigences en cours étaient élevés, bref tout était difficile pour eux ! » affirme Tantely Andriantsoa, responsable des éducateurs d’internat du Programme SESAME.

En effet, les étudiants suivent en AP un rythme très soutenu. Sur le plan scolaire, ils sont répartis en deux sections – littéraire (24 élèves cette année) et scientifique (44) – et ont beaucoup de matières nouvelles à suivre, avec une pédagogie très différente du lycée, basée sur l’apprentissage par les compétences et un recours important aux nouvelles technologies. « Ici en AP, j’ai appris à m’organiser dans mon travail, à travailler en équipe, raconte Sylvana. Au lycée, on copie et on apprend par cœur. Mais ici ça ne fonctionne pas comme ça ! On apprend mieux et on retient mieux. »

Les étudiants suivent aussi des parcours de développement personnel, pour les aider à mieux se connaitre. « Au lycée l’objectif c’est le bac, les élèves ne pensent pas à leur orientation. Ici ils réfléchissent sur eux-mêmes, sur ce qu’ils veulent devenir », explique Ursule Miora, responsable pédagogique au Programme SESAME. Avec les parcours de développement personnel, les étudiants suivent des conférences et font des débats, ils rencontrent des professionnels et se mettent au service des autres grâce à des associations, dans des quartiers défavorisés, des écoles publiques ou des hôpitaux. Ce sont des moments forts qui leur permettent d’élargir leur horizon et de réfléchir sur eux-mêmes. « Au lycée les professeurs m’avaient dit que je devais faire de l’informatique car j’étais bonne en maths. Moi je n’avais pas réfléchi à mes envies, confie Fanilo Razafimahaleo. Avant, il y avait une partie de moi que j’ignorais, mais à l’AP j’ai appris à me connaitre et j’ai pris conscience que ce qui m’intéresse le plus c’est la nature et l’agriculture : j’ai décidé de devenir technicien agronome. »

Le plus souvent, les étudiants arrivent avec un projet en début d’AP et en changent pendant l’année. Un changement qui n’est pas un échec, bien au contraire : les étudiants peaufinent leurs choix, par rapport à leurs envies, leurs compétences et les réalités du monde du travail. Pour cela, ils sont accompagnés par SESAME tout au long de l’année et doivent présenter leur « projet de vie » en février lors du jury intermédiaire, puis en juin, lors du jury final qui valide leur projet et notamment leurs choix d’établissements supérieurs.

« Sans l’Année Préparatoire, ils auraient été en grandes difficultés pendant leurs études. Ici nous les avons formés au métier d’étudiants, assure Ursule. Grâce aux cours, aux parcours et à toute la vie collective sur le campus, les étudiants s’affirment beaucoup, ils deviennent plus à l’aise pour s’exprimer et découvrent leurs compétences. Cette promo 17 est très forte, ils ont beaucoup de personnalité, je ne suis pas inquiet pour les concours. » Les 68 étudiants de la P17 quitteront l’AP officiellement fin juillet, pour se préparer à passer des concours à la rentrée et intégrer un établissement supérieur de qualité. Ils seront toujours suivis par le Programme SESAME et rejoindront les autres étudiants SUP dans les foyers de vie d’Antananarivo et Antsirabe.